Le couteau ESEE Izula II est l’un des couteaux fixes pour de la survie à petites lames les plus emblématiques de notre temps.

Du nom d’une fourmi notoire d’Amérique du Sud, l’Izula a été conçu pour avoir une petite lame, pointue et incroyablement solide pour une utilisation extérieure et quotidienne. Dans la pratique, c’est exactement ce qu’est le couteau.

Sa conception simple et solide a catapulté la célébrité de ce couteau à lame fixe dans un très court laps de temps. Plus récemment, ESEE a lancé l’Izula 2, une version du couteau avec un manche légèrement plus long. Le test du modèle II s’applique aussi bien à l’Izula 1.

Couteau ESEE Izula II avec revêtement noir texturé et manche micarta canvas
ACHAT IMMÉDIAT ICI

Quant à l’utilisation prévue le ESEE Izula II peut aussi bien être utilisé intensivement comme un couteau à usage tactique, un couteau EDC ou comme un couteau pour du bushcraft, voire même en second d’un couteau multi-fonctions. Il possède une taille idéale pour la poche et le coupler à une plus grande lame fixe ne pose aucun problème.

 

Présentation générale

Les principales différences entre l’Izula 1 et le 2 comprennent la longueur du manche, le poids, le choix des couleurs et le fait que l’Izula II est livré en standard avec des plaquettes de poignée micarta tandis qu’elles sont en option avec l’original.

Le manche du II est environ 1,27cm plus longue que celle de la première version, donnant aux couteaux une longueur totale de 17cm et 15,8cm respectivement. Les deux lames ont une longueur de 7cm. Le II pèse 91g contre 57g pour l’original.

Spécificités techniques

-Longueur totale: 17,15cm
-Longueur de lame: 6,68cm
-Epaisseur de lame: 3,96mm
-Acier lame: Acier carbone 1095
-Poids: 90,72g sans étui
-Matière manche: Canvas Micarta
-Finition: Revêtement poudre texturé
-Etui: Moulé
-Pommeau: trou mousqueton

Lame et construction

Couteau ESEE Izula II avec plaquettes micarta canvas avec un kit comprenant l'étui et de nombreuses autres possibilités de personnalisationLes deux couteaux ont une conception de soie intégrale full tang en acier à haut carbone 1095 (le même acier utilisé sur le couteau ESEE-6, le ESEE-5 ou encore le couteau Ontario RAT-3).

Le 1095 est un acier solide qui est excellent pour le plein air et pour un couteau de survie sur lequel on peut compter parce qu’il est très résistant (moins susceptibles de s’écailler ou de se briser), on l’aiguise facilement et il prend un bord très agréable.

Le plus grand inconvénient du 1095 est qu’il n’est pas un acier inoxydable et rouillera si vous ne l’entretenez pas soigneusement. Afin d’aider à lutter contre la rouille, ESEE appliquent sur ses couteaux un revêtement de poudre texturé. Le 1095 est un acier qui a fait ses preuves, et Rowen (le fabricant des ESEE) sait comment traiter thermiquement cet acier (à 57 HRC).

Les couteaux ESEE Izula I et II partagent la même forme de lame inclinée. Il s’agit d’une forme pratique pour les fonctionnalités tout-usage, avec une bonne largeur, une pointe robuste et une émouture pleine et plate. Ce qui m’impressionne le plus, c’est l’épaisseur de la lame, environ 4mm. L’acier épais résiste bien au bâtonnage, ainsi que la pointe dans des conditions extrêmes, et tout ce que vous décidez d’imposer au couteau.

«Indestructible » est un mot qui vient facilement à l’esprit quand on pense à cette lame. La géométrie épaisse signifie bien sûr qu’il ne sera pas votre meilleur trancheur – ce n’est pas un couteau de chef, non plus. Mais il fait du bon boulot en coupant et fera un travail rapide dans la plupart des tâches EDC, tâches de campements, préparation de nourriture de base et sculpture/gravure/taille.

Manche et confort

Le premier modèle était livré « nu », sans aucune sorte de matériau sur la poignée. Le squelette 1095 est parfait pour enrouler de la paracorde sur le manche. La version II est, quant à elle, livrée avec des plaquettes canvas micarta (vendues séparément sur l’original).

Ces plaquettes renforcent le couteau et augmentent grandement les performances du couteau. Même sans aucune plaquette sur la poignée, le couteau ESEE Izula 1 est un couteau raisonnablement confortable. Un enveloppement en paracorde est une option attrayante et peu coûteuse qui ajoutera un confort supplémentaire à la poignée et vous permet également d’avoir sur vous, de la paracorde supplémentaire.

Couteau ESEE Izula II avec son étui en plastique moulé noir et clip ceintureCes plaquettes en canvas micarta se sentent bien et durent longtemps. Elles sont attachées au manche par deux séries de boulons allen ce qui les rend complètement amovibles. Après avoir utilisé durement le couteau en plein air, on pourrait éventuellement souhaiter que les boulons soient plats plutôt qu’allen, ce qui rendrait beaucoup plus facile de les deviser avec quelque chose comme un outil polyvalent, pièce de monnaie ou même un autre couteau.

C’est probablement mon seul reproche mais j’ai envie de dire que c’est complètement anecdotique et on remarque clairement qu’ils ont fait un super boulot avec cette poignée. Le micarta est légèrement texturé offrant une bonne prise confortable en main dans des conditions humides ou sèches. Une chose à propos de la toile micarta est qu’elle va s’imprégner de sueur, huiles et humidité et elle va s’assombrir au fil du temps. Cependant je trouve que c’est sympa et ajoute un peu de caractère au couteau.

En ce qui concerne l’ergonomie globale, vous allez préférer le couteau ESEE Izula 2 si vous avez de grandes mains. Si vous portez des gants, il conviendra toujours aussi bien. À mon avis un manche plus petit serait trop inconfortable. Comme je l’ai signalé les plaquettes micarta remplissent bien la main et font devenir le couteau un outil extrêmement confortable.

Une encoche pour votre index est présente sur la rampe de pouce, ce qui vous donne un bon contrôle sur le couteau et se sent très naturel. Si vous êtes le genre de personne avec des petites mains ayant besoin d’un couteau incurvé, ou vous voulez faire vous-même votre manche, alors l’Izula original pourrait être un meilleur choix.

Kit du couteau ESEE Izula I avec son manche vide pouvant accueillir de la paracorde et son étui et fixations

Etui

Les deux couteaux sont équipés des fourreaux en plastique moulé noir par injection. Ils sont légers et faits d’un polymère dense qui est très durable. La rétention de la lame avec ces étuis est excellente, le couteau entre dans la gaine avec un « claquement» sonore très satisfaisant.

L’ajustement est agréable et serré (aucun bruit), mais permet malgré tout de saisir le couteau en poussant avec le pouce. C’est parfait, selon moi, parce que le couteau est gardé en sécurité, mais il est également facile à saisir quand vous en avez besoin.

Etui du couteau ESEE Izula II est en plastique moulé noir avec plusieurs trous de fixations

Cet étui permet de multiples options de portage. La gaine a 2 œillets plus petits pour la paracorde, un emplacement pour les ceintures et un gros œillet près de l’extrémité de la gaine pour un cordon lanière.

Ma façon préférée de porter ce couteau est dans ma poche. Je forme parfois une boucle de taille conséquente en passant le cordon par le grand œillet de l’étui et je fixe l’autre extrémité à ma ceinture, ce qui rend facile l’extraction du couteau et vous n’avez pas à vous soucier d’égarer votre gaine.

Dans l’ensemble, je suis extrêmement satisfait de cet étui polyvalent. C’est facilement l’un de mes étuis préférés de petites lames fixes.

Conclusion

Le couteau ESEE Izula 2 est un grand petit couteau. La conception simple et sa construction robuste le rendent un outil très polyvalent qui fonctionne aussi bien à la maison qu’en extérieur. Si vous avez besoin d’un petit couteau pratique, alors pas besoin de chercher plus loin. La gaine est excellente, la poignée est confortable, et la lame de 4mm peut supporter même les tâches les plus difficiles.

Le rapport qualité prix est très bon. N’oubliez pas non plus que ces couteaux sont fabriqués en Amérique et qu’ESEE offre une garantie à vie sans aucune question, donc si quelque chose arrive au couteau, en dehors de la rouille, ESEE le remplacera. Certains diront que ces couteaux sont chers mais selon moi, je pense que vous obtenez ce que vous payez.

ACHAT IMMÉDIAT ICI
 

N’hésitez pas à partager votre propre opinion et expérience de ce couteau dans la section commentaires ci dessous.

Mais également, si cet article vous a plu, veuillez le PARTAGER sur Twitter, Facebook, Google+ ou autres à l’aide des boutons ci-dessous! Cela ne prend que 2 sec et permet au site de continuer à grandir! MERCI!