Lorsque j’ai vu pour la première fois le couteau ESEE-6 sur le site de la marque ESEE et lu les informations techniques, ma première réaction fût « Wow, ça, c’est un couteau utile pour la survie ! »

Mon regard fût ensuite immédiatement attiré par leur photo publicitaire où une personne, armé du produit, découpe un crocodile, c’est alors que la référence à un couteau Crocodile Dundee m’est soudain venue en tête!

 Couteau ESEE-6 découpe un crocodile

ACHAT IMMÉDIAT ICI
 

Présentation générale du couteau ESEE-6


Pour la minute historique, les couteaux ESEE sont fabriqués par Randall’s Adventure Training (RAT), société fondée en 1997 par Jeff Randall et Mike Perrin comme camp d’entrainement à la survie proposant également du matériel de survie, tel que le couteau Ontario RAT-3 et outdoor et des entrainements destinés aux militaires, aux agences de sécurité mais également aux particuliers.

Contrairement à d’autres sociétés dans le milieu, ESEE ne sort pas un nouveau couteau parce qu’il semble intéressant sur le papier. Au lieu de cela, ils testent personnellement chaque prototype avant que la production soit lancée et l’adaptent en fonction des résultats afin de proposer un couteau digne de ce nom.

Une fois la production lancée, le produit fini est à nouveau testé en situations de survie dans la jungle amazonienne péruvienne et par des utilisateurs partout dans le monde afin de rectifier les éventuels problèmes de fabrication grâce à leurs retours d’expériences.

Par conséquent lorsque vous utilisez un couteau bushcraft de chez ESEE, vous êtes garantie que vous obtiendrez un matériel conçu par des experts, expérimentés dans les situations de survie. C’est évidemment le cas de ce couteau numéro 6 de ESEE, qui est spécialement destiné aux adeptes de l’outdoor ou peut être utilisé comme couteau militaire et couteau tactique.

Le couteau ESEE-6 à lame fixe avec son étui

Le couteau N°6 fabriqué par ESEE propose une longueur totale de 30 cm avec une sublime lame de type drop-point mesurant 17 cm de longueur et 4,78 mm d’épaisseur, ce qui représente une lame assez imposante. Le couteau est construit en utilisant un acier Carbone 1095 avec une dureté de lame de 55-57, sur l’échelle Rockwell et de couleur noir mat.

Les couteaux de la marque ESEE sont également disponibles avec des choix de lames différents : lame droite ou lame crantée, voire même un mélange des deux.

De plus ce couteau survie présente un manche full-tang très ergonomique offrant une résistante optimum et une excellente prise en main grâce à son Canvas Micarta. Le pommeau en acier présente un trou pour lanières paracordes.

Spécificités techniques

-Longueur totale : 29,85cm
-Longueur de lame : 16,51cm
-Epaisseur de lame : 4,78mm
-Acier utilisé : Acier Carbone 1095 – 57 Rc
-Poids : 340g
-Matière manche : Canvas Micarta
-Prix : 160 euros sur Amazon

 

Lame et construction


Selon moi, c’est un très beau couteau de survie fonctionnel , bien que pas aussi joli que le couteau ESEE-5 . Malgré qu’il soit assez rare de voir un couteau tactique avec une lame drop-point si longue, c’est en fait une lame très polyvalente permettant de nombreuses tâches.

Cette forme de lame présente l’avantage d’avoir toujours en vue son bout, ce qui permet de l’utiliser sans problème comme couteau à dépecer des animaux tout en sachant exactement ce que l’on fait et avoir ainsi un contrôle idéal sur le couteau, ce qui est particulièrement important dans ce genre de situations. De plus cette longue lame offre un confort de précision pour tailler des petits bouts de bois, par exemple.

Couteau ESEE-6 avec lame crantée

L’acier 1095, quant à lui, à forte teneur en carbone est un bon choix, très répandu pour un modèle de couteau survie , dans le but d’être utilisé en situations extrêmes grâce à sa résistance.

Cependant ce n’est pas un acier inoxydable, il est donc plus confronté à la corrosion mais les concepteurs ont décidé de revêtir la lame d’un enduit afin de palier à la rouille.

La dureté Rockwell 55-57 est aussi un excellent point de cet acier et pour les couteaux de survie en général car il est suffisamment résistant lors de l’affutage et permet d’éviter de casser.

 

Manche et confort


Si nous tournons notre attention sur le manche, on remarque que lui aussi est d’une forme quasi parfaite, plus large que celui du ESEE-5. Le Canvas Micarta est un choix évident de matériel puisqu’il apporte une accroche idéale ainsi qu’une isolation contre le chaud, le froid, l’abrasif et les éventuels chocs tout en conservant une longue durée de vie.

De plus la forme du manche a clairement été dessinée en s’adaptant à l’anatomie de l’être humain puisqu’il présente des légères courbes sur la partie intérieure qui s’adaptent parfaitement à la forme de la main.
Les plaquettes Micarta sont fixées au full tang à trois endroits différents apportant une bonne fixation et laisse apparaître le pommeau du full tang.

 

Conclusion

En conclusion, le couteau spécialement conçu pour la survie ESEE-6, en plus d’être un des plus beaux couteaux de survie, possède un excellent design fonctionnel avec à sa lame de 17 cm qui fournit une longueur et un poids idéal pour une utilisation en pleine nature et représente le mélange parfait entre le couteau de chasse et la mini machette.

ACHAT IMMÉDIAT ICI
 

N’hésitez pas à partager votre propre opinion et expérience de ce couteau dans la section commentaires ci dessous.

Mais également, si cet article vous a plu, veuillez le PARTAGER sur Twitter, Facebook, Google+ ou autres à l’aide des boutons ci-dessous! Cela ne prend que 2 sec et permet au site de continuer à grandir! MERCI!