Lorsque j’ai commandé mon couteau Cold Steel Bushman, je n’étais pas sûr de ce qui m’attendait. Mes expériences antérieures avec les produits Cold Steel ont toutes été très bonnes, comme avec le couteau Cold Steel SRK, mais pour moins de 30€? je n’avais vraiment aucune idée de ce qui m’attendait.

Tout ce que je savais c’est que le couteau était populaire et bon marché, ce qui en tant que passionné de couteaux de survie, représente un achat inévitable. J’ai été agréablement surpris par la qualité, et étant maintenant le propriétaire du couteau et l’ayant utilisé pendant un certain temps déjà, je comprend un peu mieux pourquoi il est souvent classifié en tant que ‘meilleures ventes’.

Présentation générale

Couteau Cold Steel Bushman avec son revêtement noir et son manche creux

Le Bushman se présente comme une lame de survie, et je pense qu’il est efficace pour toutes les tâches principales de bushcraft. Tout d’abord, il peut couper et bâtonner- il n’y a pas de surprise à ce niveau là. Il est également léger et facile à transporter, un gros plus pour les amateurs de randonnée. Il peut aussi être facilement utilisé pour confectionner une lance improvisé en le plaçant au bout d’un bâton, très efficace en situation de survie. Finalement, le couteau est extrêmement durable et est paraît bien indestructible. Il peut donc clairement remplir la fonction d’un bon couteau de survie.

Je pense également que ce pourrait être un bon choix pour un sac d’évacuation, en complément d’une pince multifonction – en particulier si vous en cherchez un très économique. Il peut aussi être un outil pratique pour le jardinage, pour débroussailler ou toutes autres activités du même type. Enfin, il pourrait aussi être idéal comme couteau de camp ou n’importe où vous souhaiteriez garder un outil peu coûteux mais hautement fonctionnel comme l’est un couteau à lame fixe.

Lame et construction

Cold Steel Bushman bowie

Le Bushman est disponible sous deux formes, comme couteau Bowie, illustrée ici, et celui à la forme plus traditionnelle. Les deux mesurent 31cm de long, avec une lame de 18cm et pèsent environ 278g. Ces sont des couteaux fins et légers, pas conçus pour être des grosses haches, mais capables malgré tout de trancher efficacement, bâtonner ou servir de lance. Je pense qu’il serait plus facile de bâtonner avec la lame traditionnelle et me paraît peut-être plus capable de tailler précisément pour des travaux détaillés.
La lame a une forme de sabre creux qui commence à environ 3/4 de la lame. Cold Steel vous apporte une belle pointe perçante, qui résiste très bien au travail intense.

La lame est de 2,5 mm d’épaisseur et a une grande partie plate en raison de sa forme de sabre. Je trouve qu’il bâtonne « bien » – il se coincerait facilement dans de denses morceaux de chêne mais il pourra aussi s’attaquer à des morceaux secs de pin de 10-12cm de diamètre sans problème.

Le couteau est entièrement fait à partir d’un seul morceau de SK-5 en acier à haute teneur en carbone. Mes recherches indiquent que le SK-5 est proche du 1080, un acier très résistant. Étant un acier à haute teneur en carbone, la lame rouillera à la longue (le couteau est d’ailleurs en général expédié avec une grosse quantité de graisse sur la lame), alors Cold Steel a choisi de fournir un revêtement poudré noir. Le revêtement poudré noir est attrayant et durable mais montre habituellement des signes d’usure au bout de un certain temps. Le fabricant américain a alors traité le couteau à 54 HRC. Le résultat est que vous disposez d’un bord qui est assez doux et incroyablement dur – excellent pour hacher sans ébrécher ou sectionner. J’ai trouvé que le bord retient assez bien et revient très facilement di vous glissez un peu.

Une chose que que certaines personnes ont pu remarqué est que le bord de la lame a tendance à plier un peu. Nous semblons flirter ici avec les limites d’un couteau avec une fine lame fabriqué à partir d’un acier plus doux comparé à d’autre couteau. Je ne pense pas que cela soit trop dérangeant, mais il est intéressant de le noter – je préfère voir l’acier courber un peu plutôt que se casser complètement.

Manche et Ergonomie

La poignée du Bushman est de confection très simple, il s’agit d’un seul morceau d’acier qui a été plié en forme de tube et soudé à la lame. Ce que j’aime dans cette poignée est que vous pouvez vraiment la maltraiter. Vous pouvez frapper directement sur le manche et le pommeau, en essayer de conduire le couteau à travers des morceaux de bois plus larges. Cold Steel affirme que le couteau est capable de résister à 900kg de force. Vous pourriez frapper cette poignée toute la journée et elle ne cassera pas.

Un autre gros avantage de cette conception est qu’elle est très légère. En fonction de vos besoins il pourra éventuellement servir de couteau de secours et est une bonne option pour le camping et les randonnées. J’aime également la manière avec laquelle vous pouvez facilement convertir le couteau en une lance grâce à son manche creux.

Un des inconvénients de ce couteau est évidemment qu’il n’est pas full tang, le manche est creux et peut faire l’objet de critiques quand à sa résistance, cependant je connais très peu de personnes qui se sont plaints à son sujet, peut être que cela est du à son prix tellement dérisoire, à l’image d’un couteau Mora, que la qualité est tellement supérieur au prix, que ce Bushman représente un bon achat de couteau bushcraft.

En ce qui concerne l’ergonomie, la poignée est étonnamment confortable. Après avoir travaillé avec le couteau pendant une heure, vous ne remarquerez pas d’endroits inconfortables. Cependant, la poignée ne fournit pas beaucoup de prise Si c’est une journée chaude et votre main est moite je vous conseille l’utilisation d’un gant car il n’y a pas de texture, vous êtes directement sur le métal. Peut-être vous pourriez envelopper la poignée avec une sorte de bande ou une paracorde pour ajouter de la texture. Cela dit, je n’ai personnellement pas eu de problèmes d’accroche ou de glissement et j’ai trouvé que le manche remplit bien la main et offre une bonne adhérence.

L’étui

L’étui est presque aussi simple que le couteau. Il est fait de Cordura et est renforcé de plastique et de rivets. Mon plus gros problème avec l’étui est l’absence de tout moyen de rétention. Si vous tournez le fourreau à l’envers, la lame va tomber. Selon moi, c’est plus une « poche » qu’un véritable étui.

En parlant de poches, il y a une grande poche sur le devant de l’étui avec une languette en velcro – qui pourrait être utile. On peut y placer une petite pierre à affûter ou un allume feu. La seule option de portage est une boucle de ceinture. Honnêtement, je pense que étant donné le prix, cet étui est décent, mais une courroie de maintien serait beaucoup mieux.

Conclusion

C’est une option robuste de couteau Cold Steel. Il ne s’agit pas d’un joli couteau, mais pour 30€ je doute que quelqu’un soit déçu par cette lame. En fait, il y a beaucoup à dire sur le Bushman de Cold Steel. Il utilise un bon acier haut carbone, est pratiquement indestructible, ne pèse pas beaucoup et possède un tranchant très aiguisé. La capacité de convertir facilement le couteau en lance est aussi vraiment sympa. Ajoutez une courroie de maintien au fourreau de la gaine et vous aurez un couteau survie très efficace qui pourrait être utilisé dans une variété de situations.

—   > > Cliquez ici pour trouver les meilleurs prix de COUTEAUX