Conçu par Jesper Voxnæs de Vox Knives, le Boker Plus Vox BOB présente un mélange intéressant d’une grosse lame fixe et d’une conception scandinave simple. M. Voxnæs a travaillé en collaboration avec Boker plusieurs fois, particulièrement avec le couteau de cou Gnome, mais c’était ma première expérience avec certains de ses travaux.

J’ai adoré l’apparence du couteau, mais j’avoue que la conception de Jesper me déconcerte un peu (encore que le Boker S2 est tout aussi original). C’est une forme compacte, mais assez lourde pour sa taille. Je pourrais envisager plusieurs applications pratiques pour le BOB, mais je sentais qu’il manquait un maillon dans mon analyse. Alors, j’ai cherché des informations sur Jesper pour connaître sa vision sur le couteau. Je suis vraiment heureux de l’avoir fait parce que Jesper est incroyablement perspicace un excellent designer.
Couteau Boker Plus Vox Bob, un couteau de survie à lame fixe très large et manche canvas micarta et lanière

ACHAT IMMÉDIAT ICI
 

Présentation générale

Le couteau Boker Vox BOB a une longueur totale de 20cm, une lame longue de 9cm, et le couteau pèse 270g. Si cela vous semble très lourd pour un couteau relativement modeste, c’est parce qu’il est issu d’un acier d’une épaisseur totale 7mm!

Jesper indique que le nom « BOB » veut en fait dire Bug Out Bag (sac de survie), qui est évidemment un sac que vous organisez en vous préparant pour une urgence avec suffisamment de provisions pour 72 heures de survie. Son but était de créer un bon couteau de survie polyvalent satisfaisant un certain nombre de critères. Le couteau devait être :

Assez petit pour une poche
Assez lourd pour hacher
Assez mince pour le découpage facile et la préparation de nourriture
Assez épais pour fendre le bois en bâtonnant
Avec un grand tranchant adapté pour parer et enlever la peau de gibiers

Dans ce contexte, une lame plus lourde a commencé à avoir du sens. Le couteau est encore assez léger pour être facilement transporté dans un kit de survie. Si vous retenez la poignée avec 3 doigts il peut hacher, l’émouture plat le rend un trancheur efficace, il est assez robuste pour le bâtonnage, il a certainement assez de ventre pour enlever la peau de gibiers. Je pense qu’il serait un grand couteau bushcraft ou un excellent couteau de chasse.

Spécificités techniques

-Longueur totale: 19,69cm
-Longueur de lame: 9,53cm
-Epaisseur de la lame: 7.0 mm
-Poids: 269g
-Acier de la lame: Acier inoxydable AUS-8
-Matière du manche: Micarta
-Designer: Jesper Voxnæs

Lame et construction

La lame présente la forme clip point classique. Elle a une bonne pointe et un grand ventre. En l’utilisant dans une situation de survie, vous trouverez l’émouture plate et le ventre de la lame particulièrement utiles pour préparer la nourriture du campement. Malgré sa lame épaisse, le couteau Boker Plus Vox BOB tranche extrêmement bien, immédiatement sorti de l’emballage. Le bord sur ce couteau a été magnifiquement fondé, et j’aime beaucoup la finition satinée brillante.

Le couteau Boker Plus Vox Bob couché sur le côté montrant la tranche extrêmement épaisse et les plaquettes micarta canvas vertes

L’acier inoxydable AUS 8 a été choisi pour l’acier de la lame. Au début je n’étais pas sûr du choix, mais je suis maintenant convaincu que la sélection est logique.

Dans une situation de survie, vous avez besoin d’un acier flexible qui n’ébréchera pas facilement et qui ne sera pas difficile à affûter. C’est pourquoi l’acier à haut carbone 1095 est aussi souvent utilisé sur les couteaux de survie à lame fixe pour des environnements naturelles. Mais si vous voulez utiliser un acier inoxydable, il est préférable de laisser les aciers haut de gamme de côté car ils sont généralement plus difficiles à affûter et sont beaucoup plus fragiles. En revanche, l’AUS 8 est extrêmement résistant et peut être facilement aiguisé sur le terrain. Il est également entièrement inoxydable, donc il n’y a pas besoin d’un revêtement de la lame ou de vous inquiéter de la manière dont vous conservez le couteau. Pour cette lame particulière je pense que l’AUS 8 a été un bon choix.

Manche et confort

Le couteau de la marque Boker présente une poignée en toile verte micarta, comme l’est le couteau ESEE-5, le 6 ou encore le couteau Ontario RAT-3, attrayante avec des doublures rouges et quelques épingles tubulaires en acier inoxydable. J’aime vraiment cette conception de la poignée, c’est une combinaison de couleur agréable et un bon choix de matériaux. Tout est bien mis en place. Les écailles sont alignées et bien finies, et tout s’aligne.

L’ergonomie est excellente. Le couteau est très à l’aise dans une prise régulière. La large poignée remplit bien la main, il y a une grande encoche pour l’index et la soie plate et large laisse beaucoup de place pour le pouce. Il n’y a pas de jimping, mais je trouve que la conception globale offre une bonne prise en main et le jimping n’est pas nécessaire.

Couteau Boker Plus Vox Bob à plat avec un design compact, une lame large, un manche en canvas micarta vert et trous pour lanière

Si vous voulez couper avec le couteau, Jesper recommande un étouffement avec une prise avec 3 doigts. Glissez un cordon à travers une des épingles tubulaires et c’est prêt. Il n’est pas mon premier choix pour un hachoir mais encore une fois, vous devez comprendre le paradigme dans lequel le couteau a été conçu. Ce couteau Boker a beaucoup de poids derrière lui et devrait accomplir la plupart des tâches en tant qu’hachoir.

Tout en complétant le manche, c’est ce que Jesper appelle le « stud bonk ». Beaucoup reconnaîtront cela comme un « broyeur à crâne » ou « dispositif d’impact non mortel », mais Jesper préfère concevoir cette saillie comme un outil et non une arme. Il a suggéré que le bonk stud serait particulièrement opportun pour le martèlement des bâtons pour créer des petits bois. Indépendamment de la sémantique à laquelle vous adhérez, je pense qu’il s’agit d’une belle addition à la poignée.

Étui

Malheureusement, pour beaucoup des couteaux à lames fixes, la gaine est souvent le maillon faible. Heureusement, ce n’est pas le cas ici. Le Vox BOB est livré avec un étui fabriqué à la main en kydex noir équipée par nul autre que Tom Krein. Pour ceux qui connaissent M. Krein, c’est un fabricant de couteaux américain très respecté et est également connu pour ses collaborations avec Boker. Ses créations pour la marque comprennent le couteau Bowie Boker Plus Pocket ou encore le Personal Survival Knife (PSK). Tom a également conçu un étui génial en kydex.

Couteau Boker Plus Vox Bob dans son étui moulé kydex faisant apparaître le manche micarta vert et la lanière noire

Il va sans dire que cet étui est superbement réalisé et a une rétention excellente. Garantissant que le couteau ne bouge pas du tout, mais il est encore assez facile de le retirer quand vous en avez besoin. La lame et la gaine s’adaptent avec un « déclic » extrêmement satisfaisant. Il est vraiment bien fait.

En plus de la grande gaine, vous obtenez également un verrouillage en tek, qui se vend séparément. Tom a conçu cet étui pour transporter horizontalement ou verticalement le couteau avec le système de verrouillage tek, mais vous pourriez aussi fixer la gaine avec de la paracorde ou d’autres manières. Quelle que soit la façon dont vous décidez de porter ce couteau, l’étui est un gagnant absolu.

Conclusion

J’ai pensé que le couteau Boker Plus Vox BOB avait une conception géniale sur le papier et je suis heureux de dire que c’est un couteau très agréable en vrai également. J’aime les lignes épurées engrainées avec la polyvalence brute de la conception. L’émoulure épaisse est tout à fait unique sur un tel outil et peut facilement faire un couteau militaire et tactique pratique, et lorsqu’il est combiné avec tous les autres détails c’est un outil très polyvalent. Le niveau d’ajustement et de finition est élevé, et le choix des matériaux est très bon.

Mais la cerise sur le couteau (ah ah pas mal celle là hein !) est l’inclusion d’un étui d’exception.. Une gaine en kydex fabriquée à la main sur un couteau de production à grande échelle est totalement surprenante et accueillie à bras ouverts. La rétention est nette et précise, les détails sont géniaux, et la gaine l’élève d’une bonne lame fixe à une grande lame.

Avec un prix de vente au détail d’environ 180€, il n’est pas particulièrement bon marché. Mais si l’on considère qu’il s’agit d’un couteau de cette qualité et qu’il est livré avec un tel étui fait à la main et un verrouillage tek en option, je pense que le prix est bien justifié. Ce Boker est vraiment un ensemble complet, et je pense qu’il vaut bien un coup d’œil pour les survivalistes et les amateurs des couteaux.

ACHAT IMMÉDIAT ICI

N’hésitez pas à partager votre propre opinion et expérience de ce couteau dans la section commentaires ci dessous.

Mais également, si cet article vous a plu, veuillez le PARTAGER sur Twitter, Facebook, Google+ ou autres à l’aide des boutons ci-dessous! Cela ne prend que 2 sec et permet au site de continuer à grandir! MERCI!