Bear Grylls, star de l’émission très populaire Man vs Wild, est devenu une sorte d’icône culturel. En capitalisant sur ce succès, la société Gerber s’est associée à Bear Grylls afin d’introduire une nouvelle gamme de couteaux de survie courant 2010 le couteau Bear Grylls Ultimate.

La petite société Gerber, qui a commencé à fabriquer des couteaux depuis 1939, est devenue en plus de 70 ans un des piliers de l’industrie et propose, de nos jours, des nombreux produits allant des couteaux de survie Bear Grylls, aux pinces et couteaux multifonction, aux machettes en passant par des lampes de poche et des pelles de survie. Elle a donc su être un partenaire de taille pour l’animateur haut en couleur!

 

Le couteau Bear Grylls Ultimate avec ses accessoires de survie

Couteau Bear Grylls Ultimate avec son étui et son allume feu


Présentation générale

D’après Gerber, Grylls a travaillé avec leur équipe de recherche et développement pendant des mois avant le lancement du Bear Grylls knife. Sa philosophie était de regrouper les meilleures fonctionnalités des couteaux de survie qu’il a pu utiliser et de les combiner en un seul couteau. Ils ont également décidé de sortir un couteau pliant Bear Grylls Folding Shealth ou le couteau pliant Bear Grylls Compact Scout similaire utilisé dans l’émission.

Etant un fan de Gerber, il a essayé plusieurs de leurs couteaux dans son show tv. Un de ses préférés est le couteau Gerber Prodigy, c’est donc en s’inspirant de ce modèle qu’a été conçu le couteau de survie Bear Grylls Ultimate. Les premiers modèles étaient tous à lame crantée mais face à aux demandes insistantes du public, Gerber a décidé de mettre sur le marché, en 2012, une version à lame droite.

Lors de sa sortie, le couteau utilitaire de Bear Grylls a reçu de nombreuses critiques et il semblait que le lancement des couteaux Bear Grylls est été précipité en voulant capitaliser sur le succès du célèbre expert en survie, cependant la célèbre marque a décidé de prendre en compte les remarques des utilisateurs et a apporté les améliorations nécessaires.

Deux choses sont essentielles en situations de survie : une lame coupante et l’habilité à faire du feu. Dans ce test, vous allez voir comment cet outil combine, entre autres, ces deux éléments.


Lame et construction

La lame est constituée d’un acier carbone Stainless 7Cr17Mov, qui est l’équivalent chinois d’un Stainless 440A américain. Il s’agit d’un acier « exotique » qui apporte l’avantage d’être moins cher avec un degré de résistance de 57-59 HRC et pouvant faire face à la corrosion.

Les versions les plus souvent rencontrées proposent une combinaison de lame droite avec une partie serrated (ou dentée). Les avis sont souvent partagés lors de l’emploi de ce type de tranchant, en effet certains préfèrent une lame lisse alors que d’autres adorent les couteaux à dents.

Couteau Bear Grylls de survie avec son sifflet

La version lame droite propose l’avantage de ne pas casser lors de bâtonnage. En effet à cause de l’utilisation de cet acier, lors d’activités comme le bâtonnage pour trancher en deux une bûche de bois, les dents ont tendance à se casser. Il est certain que l’acier utilisé joue un rôle important dans ce problème qui ne serait peut être pas apparu avec l’utilisation des aciers populaires tels que le Carbone 1095 ou le 440C. Les critiques se font souvent à propos de ce sujet puisque les utilisateurs lui reprochent d’avoir un acier trop mou et pas assez résistant, ce qui est assez flagrant lorsqu’on le sort de la boîte pour une première utilisation. Cependant après un bon affutage, le couteau de Bear Grylls devient rapidement opérationnel mais nécessite malgré tout un entretien très régulier.

L’épaisseur de la lame de 4 mm permet d’effectuer un bâtonnage sans avoir peur de casser la lame, ce qui est un bon point.

 

Manche et confort

Le Gerber Bear Grylls Ultimate est considéré comme un full tang cependant il est constitué d’une soie de ¾ puisque le pommeau ne fait pas partie de cette dernière.
Le pommeau est constitué d’acier stainless et est destiné à résister à un traitement abusif. Sur les premiers modèles de 2010, qui étaient plus des prototypes qu’autres choses, plusieurs problèmes avaient été reportés sur la durabilité de ce pommeau, qui avait tendance à casser facilement, ce qui n’est jamais un très bon point. Gerber a heureusement rapidement corrigé ce problème en le fortifiant davantage, les derniers modèles permettent de jouir d’un pommeau résistant bien que ne faisant toujours pas partie de la soie.

Le manche est constitué de polymère injecté entouré de caoutchouc qui apporte un réel confort de prise en main et une bonne adhésion pour une utilisation dans divers environnements. Lors d’une situation de survie, vos mains pourront être glissantes et un manche non caoutchouté pourrait être handicapant. Si vous êtes blessé et saigné ou si il pleut, la grip, comme dise les anglophones, n’est alors plus un problème et un bon manche en caoutchouc peut ainsi faire la différence. C’est également en imaginant de tels scénarios que le manche a été établis avec des morceaux en orange afin de permettre d’être vu ou du moins pour pouvoir retrouver rapidement son couteau Man vs Wild une fois posé.

Enfin le manche présente trois trous : un près du pommeau et deux près de la lame. Le Bear Grylls knife est livré avec une lanière avec un sifflet attaché sur le trou du pommeau. Cependant il est possible de l’enlever et d’utiliser ces trois trous avec la paracorde d’un bracelet de survie afin d’attacher le couteau à l’extrémité d’un bout de bois solide et constitué ainsi une lance très stable permettant de pêcher ou de chasser, voire même de confectionner une sorte de machette.


Matériel de survie

Un des avantage de ce couteau Gerber Bear Grylls est qu’il est conçu pour être utiliser face à des situations de survie, il est donc livré avec un set d’accessoires utiles, tel un kit de survie améliorant vos chances de survivre dans des environnements extrêmes.

Etui fonctionnel du couteau Bear Grylls Ultimate

Comme la plupart des couteaux fixes, ce dernier possède un étui, constitué de nylon qui est vraiment durable dans le temps. Le couteau est clippé à l’étui avec une fermeture très fonctionnel évitant que le couteau se déloge de son compartiment. De plus l’étui possède une petite partie en nylon se refermant sur le pommeau pour une sécurité supplémentaire et fixe le couteau près du corps.

La principale différence avec cet étui réside dans l’équipement de survie qu’il comprend. Dans la nature, une utilisation intensive d’un couteau bushcraft peut rapidement endommager la lame qui deviendra donc moins coupante, c’est donc pour cette raison que les couteaux Bear Grylls inclus un affûteur accessible avec une fermeture par velcro sur la partie arrière de l’étui. Bien qu’un peu agressif, l’affûteur sert sa fonction et peut se révéler très utile pour toujours garder une lame coupante.
L’autre gros avantage est l’allume-feu (ou flint) tant utilisé dans l’émission Man vs Wild. Ce petit objet est attaché à l’étui est permet de vous assurer que vous aurez toujours du feu dans n’importe quelle situation. Pour l’utiliser, il suffit simplement de frotter la lame des couteaux Bear Grylls dessus de manière très sèche d’un seul coup, comme Bear Grylls dans cette vidéo, afin de produire une étincelle qui servira à démarrer un feu en ayant préparer le terrain au préalable.

L'allume feu du couteau Gerber Bear Grylls

L’allume feu du couteau Bear Grylls

Enfin, attaché à la lanière du pommeau, on retrouve un sifflet en cas de blessure ou de situations de danger afin de vous faire entendre. Cependant il n’est pas d’une qualité suffisante pour être applaudi comme sifflet de premier secours mais c’est toujours mieux que rien.


Conclusion

Si l’on compare le couteau de survie Bear Grylls avec d’autres couteaux, il se différencie d’un par ces accessoires qui sont réellement utiles en situations réelles et qui permet d’avoir un tout en un pour un sac de survie. Le couteau créé par Bear Grylls et Gerber représente un couteau très adapté pour les novices notamment grâce à son prix très attractif compte tenue des fonctions possibles. Un très bon rapport qualité prix, qui complété à une pince multifonction Leatherman par exemple, offre un bon panel de possibilités. Cependant certains lui privilégieront un couteau de survie de qualité supérieur en ajoutant plusieurs euros pour un couteau Gerber LMF 2 ou couteau Gerber Prodigy, pour rester dans la marque Gerber ou alors vous pouvez aussi peut être considérer le nouveau couteau Bear Grylls Ultimate PRO, la version actualisée du modèle que je viens juste d’analyser.

—   > > Cliquez ici pour voir les meilleurs PRIX, PHOTOS et AVIS sur Amazon