Vous savez ce qui rend une lame en acier supérieure à une autre ou, ce qui rend cette lame mieux adaptée à un usage particulier qu’une autre lame? Pourquoi un acier de lame est considéré comme un acier à haut carbone et un autre est considéré comme un acier inoxydable?

Quel est le meilleur acier pour une lame de couteau destiné à être utilisé pour la survie?

Eh bien, afin de compléter mon article sur les différents types de lames de couteau, j’ai décidé de faire des recherches sur les divers éléments d’alliage qui sont incorporés dans les différents acier de lames afin de voir comment l’ajout de chaque élément affecte l’alliage d’acier qui en résulte, et franchement, j’ai été surpris de voir à quel point l’ajout d’aussi peu de 0,1 % d’un élément particulier comme le Vanadium peut modifier les propriétés latentes d’une lame en acier ! Voici ce que j’ai trouvé…

Différents composants d’acier

Epaisseur de lame du couteau de survie Kabar BK2 CompanionDonc, pour commencer mes recherches, j’ai tout d’abord identifié les divers éléments qui sont ajoutés à l’acier de lames comme alliages et j’ai trouvé qu’il pourrait être composés de carbone, chrome, manganèse, vanadium, molybdène, tungstène, nickel et cobalt.

En outre, le carbone est l’élément qui est responsable de la transformation chimique de fer en acier. Aussi, le carbone (exprimée en C) est l’élément d’alliage le plus important parce qu’un acier à haut carbone est beaucoup plus dur qu’un acier à bas carbone et une présence d’au moins 0,5 % de carbone est requis pour qu’un acier particulier soit considéré un acier riche en carbone.
Cependant, l’acier peut absorber seulement un maximum de 0,8 % de carbone et par conséquent, l’excès de carbone dans un acier à haut carbone sert à augmenter la dureté de l’acier.

Le chrome (exprimée en Cr) augmente non seulement la dureté et la capacité de tenue du bord des lames en acier, lors de l’ajout de quantités de 12,5 % ou plus, on produit aussi des aciers inoxydables.

L’ajout de molybdène (exprimée en Mo) augmente la dureté de certains aciers à outils. De plus, au cours de la fabrication, le chrome et le molybdène sont combinés pour former un lien fort, double carbure, qui aide à améliorer la résistance de l’acier à l’abrasion et à la corrosion.

Le vanadium (exprimée en V) est ajouté pour aider à produire un grain fin pendant le traitement thermique et non seulement améliorera la résistance à l’usure, il affinera également le grain pour apporter une bonne solidité et la capacité d’affûter la lame à un bord très vif.
En fait, beaucoup de gens affirment qu’ils sont en mesure d’obtenir de lames plus affûtées sur des couteaux avec des aciers contenant beaucoup de vanadium que sur les couteaux sans vanadium tels que l’ATS-34 ou 154 CM.

J’ai aussi remarqué que le manganèse est ajouté à presque tous les aciers inoxydables ainsi qu’à la plupart des aciers non inoxydables afin d’augmenter la robustesse et la solidité de l’acier des lames.

Le cobalt (exprimée en Co) est ajouté à quelques aciers inoxydables, sélectionnés, (et à aucun des aciers non inoxydables communs) car il permet la trempe à haute température et augmente la force et la dureté des aciers des lames.

Le nickel (exprimée en Ni) est ajouté à plusieurs des aciers inoxydables et à beaucoup des aciers non inoxydables pour augmenter sa force et sa dureté.

Le tungstène (exprimée en W) est ajouté à seulement quatre des aciers inoxydables communs mais il est ajouté à plusieurs des aciers non inoxydables pour aider à produire une structure de grain fin et dense, similaire à l’ajout de vanadium.

Le couteau Gerber LMF-II possède une lame combo avec partie droite et partie dentée

 

Alors, comment décider quel est le meilleur acier des lames des couteaux?

Pour ceux qui sont simplement intéressés à acheter le couteau correspondant à un usage particulier. Eh bien, tout d’abord, la quantité de carbone contenue dans un acier de lame particulier déterminera si c’est un acier dur ou un acier résistant. Par exemple, un acier à teneur en carbone 0,15 % n’est pas susceptible d’être un acier particulièrement dur et il serait donc un bon choix pour les lames de fort impact telles que les haches et hachettes. Toutefois, si vous souhaitez que votre couteau maintienne son tranchant, vous avez besoin d’un acier avec une teneur en carbone de 1,15 %, qui en ferait un acier résistant à haut carbone.

En outre, notant la présence de manganèse combiné avec du carbone dans ces aciers tels que 1085 et 1095 (indiquées 10 séries d’acier avec 85 % ou 95 % de carbone) indiquera également un acier résistant, mais pas nécessairement un acier dur et bien que ces aciers ne soient pas inoxydables, ils sont un excellent choix pour les couteaux de survie d’utilisation intense.

La plupart des gens préfèrent l’acier inoxydable…

En outre, parce que la plupart des gens préfèrent les aciers inoxydables en raison de leur facilité d’entretien, noter la présence et la quantité de chrome est un autre facteur important lors du choix d’une lame en acier car les aciers contenant plus de 12,5 % de chrome sont réputés être inoxydables. De plus, noter l’inclusion de vanadium dans l’acier est également important, car la présence de cet élément aura un effet notable sur la finesse de la structure cristalline de l’acier et se traduira par une lame qui acceptera et maintiendra un bord plus vif que les aciers ne contenant pas cet élément d’alliage.

Le couteau Boker Plus Vox Bob couché sur le côté montrant la tranche extrêmement épaisse et les plaquettes micarta canvas vertesToutefois, simplement connaître les divers éléments d’alliage et leurs propriétés ne suffit pas pour juger un acier des lames. Par conséquent, il faut aussi avoir quelque chose pour comparer ces informations. Donc, considérez la composition des aciers des lames populaires suivante comme référence pour votre évaluation des autres aciers des lames :

Liste de comparaison des aciers

• VG-10 – carbone 0,95 – 1,05 %, Chrome 14,5 à 15,5 %, molybdène 0,9 à 1,2 %, manganèse 0,5 %, Vanadium 0,1 % – 0,3 % et Cobalt 0,3 à 0,5 %.

• 154CM – carbone 1,05 %, chrome 13 à 14,5 %, molybdène 4,0 %, manganèse 0,5 % et Nickel 0,49 %.

• 440 – carbone 0,95-1.2 %, chrome 16-18 %, molybdène 0,75 % et manganèse 1,0 %.

• AUS-8 – carbone 0,70 à 0,75 %, chrome 14 %, molybdène 0,1 à 0,3 % et manganèse 0,75%.

• D2 – carbone 1,4 – 1,6 %, chrome 11 % – 13 %, molybdène 0,7 % à 1,2 %, manganèse 0,6 % et Vanadium 1,1 %.

En conclusion

Ainsi, en examinant les aciers des lames mentionnés ci-dessus, vous pouvez voir que tous d’entre eux sont considérés comme des aciers à haut carbone et que tous sauf D2 (ce qui est considéré comme un semi inox) sont considérés comme des aciers inoxydables. En outre, après avoir examiné l’acier VG-10, qui est considéré le «produit de référence » des aciers des lames, vous pouvez voir qu’il contient à la fois Vanadium et Cobalt pendant que aucun des aciers énumérés ci-dessus le contient, sauf le D2 qui contient Vanadium mais pas de Cobalt.

Notez également que D2 a la plus haute teneur en carbone ce qui le rend très dur et que AUS-8 a la plus faible teneur en carbone le rendant un excellent choix pour les lames d’usage général, grandes et lourdes et que 440C a une teneur anormalement élevée de chrome qui le rend extrêmement résistant à la corrosion.

Ainsi, en comprenant quels éléments d’alliage sont généralement incorporés dans l’acier des lames et comment ils affectent les propriétés de l’acier, vous pouvez mieux comprendre comment un acier des lames particulier accomplira des tâches dans un certain domaine et dans quel but particulier il convient le mieux. J’espère que cela vous aide dans votre recherche du meilleur couteau disponible.

N’hésitez pas à partager votre propre opinion et expérience de ce couteau dans la section commentaires ci dessous.

Mais également, si cet article vous a plu, veuillez le PARTAGER sur Twitter, Facebook, Google+ ou autres à l’aide des boutons ci-dessous! Cela ne prend que 2 sec et permet au site de continuer à grandir! MERCI!