On me demande souvent quelle est la meilleure matière pour un manche de couteau de survie à la lame fixe ou de couteau de poche pliant.

Evidemment, comme je le dis régulièrement sur le site, il n’y a pas de réponse unique. Tout dépend de vos préférences, de votre utilisation, sur un couteau bushcraft, un couteau militaire, un couteau pliant EDC, du heavy duty, de l’outdoor, etc.

J’ai cependant décidé de vous confectionner un petit guide pour permettre de recenser les matières les plus souvent utilisées pour les manches de couteaux disponibles sur le marché.

Aluminium

Les poignées en aluminium sont très durables et légères. Elles n’ont généralement pas le charme artistique et attrait des poignées en bois ou en os, mais peuvent être très agréables en ayant une apparence différente. Une chose est certaine, elles sont fonctionnelles.

Couteau multifonction Victorinox couteau suisse Pioneer chromé avec ses 8 fonctions

Les poignées en aluminium sont souvent anodisées pour leur donner une belle couleur et une couche de protection qui prolonge la vie du couteau. L’aluminium le plus couramment utilisé aujourd’hui est l’alliage T6-6061 qui a une résistance à la traction incroyable.

Proprement texturées, les poignées en aluminium sont généralement très confortables à tenir et fournissent du support au couteau avec une prise en main solide, facilitant l’usage prolongé. D’un autre côté, si vous utilisez votre couteau pendant longtemps durant les mois froids d’hiver, vous trouverez la poignée peut être un peu inconfortable à cause de ses propriétés conductrices.

L’aluminium est en général considéré inférieur à son frère plus fort , mais aussi plus cher, le titane, qui a tendance à être utilisé sur des couteaux plus haut de gamme.

Avantages : résistant, léger, résistant à la corrosion
Inconvénients : froid au toucher, peut être parfois glissant, sujet aux égratignures

Titane

Le titane est un alliage de métal très léger et offre la meilleure résistance à la corrosion d’acier. Il est un peu plus lourd que l’aluminium mais est malgré tout considéré comme un métal léger et plus fort. Malheureusement c’est plus cher à produire.

Boker Plus TitanLe titane est un de ces rares métaux qui a une sensation chaude au toucher, donc vous ne souffrirez pas autant que l’aluminium dans des conditions froides. Il est très robuste et souple à la fois, ce qui est pourquoi nous voyons souvent le titane utiliser comme matériau pour couteau pliant.

Notez que le titane et l’aluminium sont sujets aux rayures comparées à l’acier inoxydable.

Une couleur unique et attractive peut être donnée au titane grâce au processus d’anodisation qui est particulièrement commun sur les couteaux customisés.

Attention toutefois à la machine marketing qu’est le titane. Vous le verrez souvent recevoir plus de crédit qu’il le mérite. Il est loin d’être indestructible et pas tous les alliages ne sont pas aussi forts que l’acier inox.

Avantages : fort, léger, résiste à la corrosion
Inconvénients : relativement cher, sujet aux égratignures

G-10

Vous n’avez jamais entendu parler du G10 ? Si c’est le cas, alors lisez attentivement ce qui suit.

G10 est essentiellement de la fibre de verre trempée dans une résine, comprimée et durcie par un procédé de cuisson. Il a des propriétés très similaires (peut être légèrement inférieures) à la fibre de carbone mais qui peut être obtenu pour une fraction du prix.

spyderco-bushcraftLe fabricant prend des couches de fibres de verre et les trempent dans de la résine, puis les pressent et les cuits sous pression. La matière qui en résulte est extrêmement résistante, dure, très légère et durable. D’ailleurs le G-10 est considéré comme le plus résistant des laminés de résine de fibre de verre et plus fort que le Micarta.

Souvent des motifs tels que des hachures croisées, des quadrillages et d’autres sont additionnés à la poignée afin d’ajouter une texture confortable et une résistance supplémentaire. Le processus de production peut utiliser différentes couches de la même couleur, ou en variant différentes couleurs afin d’atteindre un look cosmétique unique.

Les couteaux tactiques et de survie ont souvent des poignées faites en G10 en raison de ses caractéristiques.

Bien que moins cher à produire que la fibre de carbone, il a malgré tout besoin d’être découpé et traité en forme, ce qui n’est pas aussi économique que le processus de moulage par injection utilisé sur les manches FRN.

Avantages : durable, léger et robuste
Inconvénients : cassant, manque d’élégance

Micarta

Manche du couteau ESEE-3 en toile micarta grise avec 3 rivets et trou pour lanièreMicarta est très similaire au G10 dans la façon dont il est produit et ses caractéristiques finales. Papier, toile, linge ou d’autres matériaux sont trempés dans la résine avant d’être mis sous pression sous la chaleur pour former une sorte de plastique léger et fort qui est un peu plus beau que le G10.

Il a été à l’origine introduit comme un isolant électrique et facilement une des meilleures matières pour la confection des manches de couteaux.

La surface du Micarta est extrêmement lisse, donc il faut beaucoup de travail manuel supplémentaire pour modeler les manches sur des couteaux. Cela peut entraîner une hausse des prix sur les couteaux avec un manche Micarta .

Les poignées Micarta sont parfaites pour la survie et l’utilisation à l’extérieur parce qu’elles sont complètement imperméables, très solides et durables. Ce sont des poignées de longue durée.

Avantages : robuste, léger, durable
Inconvénients : cher, cassant

Acier inoxydable

Les poignées en acier inoxydable sont très durables, résistantes aux intempéries et de longue durée. Le caoutchouc est utilisé souvent aux côtés de l’acier à fin d’améliorer la prise de la poignée.

Ce type de manche a un inconvénient – il est un peu lourde, mais si vous voulez un couteau fiable, elle pourrait être une bonne solution pour vous.

Avantages : robuste, durable, résistant à la corrosion
Inconvénients : lourd, peut être glissant

Nylon renforcé de fibre de verre/Zytel®

Le Zytel est un type de nylon renforcé de fibre de verre, une matière thermoplastique introduit par la société chimique américaine DuPont. Le Zytel est extrêmement dur, résistant au torsion, abrasion et pratiquement indestructible. Quoi d’autre, c’est pas cher !

Le couteau de survie Kabar BK2 avec son étuiLes fibres de nylon sont disposées accidentellement partout ce qui donne une résistance dans toutes les directions, à l’opposé du G10, de la fibre carbone et du Micarta, qui ont des fibres de verre alignées dans une seule direction.
Beaucoup d’enthousiastes de couteaux ne réservent pas un accueil chaleureux au Zytel, affirmant qu’il a l’air bon marché et creux. Il a aussi tendance à être un peu moins agrippant que le G-10.

Le nylon renforcé de fibre de verre n’est pas cher car il est moulé par injection à la forme souhaité et texturé dans une multitude de façons lors du processus de production. Ceci se prête très bien à la production de masse et diminue ainsi son coût de fabrication.
Les manches ne sont également pas tous similaires, on peut remarquer des modèles incroyables chez Spyderco par exemple.

Avantages : dur, résistant, pas d’entretien nécessaire, pas cher
Inconvénients : sensation de plastique pas cher, moins bonne prise en main que le G-10

Fibre de Carbone

La fibre de carbone est un terme générique se référant à des fins filaments de carbone étant fermement tissés puis ensuite placés dans de la résine. La fibre de carbone renforcé de polymère est ce que vous obtenez lorsque vous achetez un couteau désigné commercialement de « manche en fibre de carbone ». Le résultat ? Une matière extrêmement forte mais très légère qui peut s’avérer plutôt cher.

Bien que ce soit cher, c’est loin d’être indestructible et souffre de cassure. Imaginez la fibre de carbone comme un lot de pailles collées ensemble, c’est super dur dans une seule direction mais commence à casser lorsque de la pression est appliquée dans d’autres directions. Comme c’est cassant, cela peut craquer si sujet à des chocs de matières pointues.

A cause de la façon dont le carbone est tissé, il reflète la lumière, les fabricants peuvent obtenir des jolis résultats. Le processus de production nécessite un travail intense et a, par conséquent, tendance à être trouvé seulement sur les couteaux haut de gamme.

Avantages : dur, léger, plaisant au regard
Inconvénients : cher, cassant

Celluloïd

Le celluloïd est une matière qui peut être transformée en presque n’importe quelle couleur et texture.

Il est souvent utilisé pour imiter le bois, cerf, corne et d’autres matériaux naturels. Attention aux couteaux de poche qui sont scandaleusement bon marché et qui possèdent une poignée avec une jolie apparence naturelle … ils pourraient effectivement être faits en celluloïd.

Caoutchouc

Les manches en caoutchouc ne peuvent pas être battus quand il s’agit d’un couteau destiné à être utilisé dans des conditions humides ou glissantes.

Couteau Bear Grylls de survie avec son siffletLe caoutchouc offre une adhérence supérieure sous ces types de conditions. Cela étant dit, une poignée en caoutchouc peut ne pas être de longue durée en vertu des conditions de survie ou un usage extérieur intensif.

Ils sont cependant très bons pour les tâches à la maison ou au camp qui seront accomplies dans des conditions humides ou moins qu’optimales.

Plastique moulé

C’est probablement la forme la moins chère et la plus générique que vous pourrez voir sur le marché actuel. Souvent des couteaux de poche «de jouet » bon marché ont des poignées en plastique. Je ne dis pas que vous ne verrez jamais un beau couteau avec un manche en plastique, mais ne retenez pas votre souffle.

Cuir

Le cuir parfois est utilisé dans la fabrication de manches de couteaux de poche. Cependant on ne voit pas beaucoup de modèles en production de nos jours à l’exception peut être des couteaux de chasse ou certains couteaux militaires.

Couteau de survie Kabar 1217 USMC Fighter

Généralement le processus de production se déroule de l’une des deux façons suivantes. Des petites «rondelles» coupées du cuir sont empilées pour former la poignée, ou une couche de cuir est enroulée autour d’un matériau différent comme le plastique ou l’aluminium.

Les manches en cuir ne sont pas très durables ni résistantes aux intempéries donc il faut éviter ces couteaux si leur utilisation sera la chasse, la survie ou d’autres activités de plein air.

Avantages : abordable, traditionnel
Inconvénients : manque de résistance et de durabilité

Bois

Tout comme l’os, le bois est une autre matière brute qui a été utilisé depuis la nuit des temps pour faire les poignées. Un manche en bois de bonne qualité peut être durable et attractif, rendant le bois une matière relativement pas cher et apportant une certaine beauté à un couteau, populaire auprès des collectionneurs.

Couteau Buck 110 Hunter avec manche en bois et une lame clip point en acier inoxydableIl existe 3 principaux types de manches en bois que vous pourriez rencontrer.

Le bois tendre permet de créer de belles poignées, mais il n’est pas recommandé pour des travaux durs ou à l’extérieur. La poignée n’est pas très robuste, peut être endommagée facilement et peut absorber de l’eau.

Cependant, le bois stabilisé est un autre choix possible. Stabiliser le bois est une procédure qui est effectuée quand une résine plastique est ajoutée au bois pour le rendre plus solide et imperméable.
Le bois stabilisé est adapté à la chasse, à une utilisation intensive et de plein air.

L’autre choix du bois est le bois dur. Les bois durs peuvent être très forts et si, ils sont traités, peuvent être aussi très résistants à l’eau. Le bois exotique, bois unique et loupes sont tous également utilisés dans la fabrication de manches de couteaux de poche et sont des choix populaires pour les collectionneurs en raison de leur caractère unique et beauté.

Si vous cherchez un couteau pliant magnifiquement ciselé, il y a de bonnes chances de trouver des manches en bois.

Avantages : beaucoup de variété, attractif, durable, confortable en main
Inconvénients : poreux et instable

Os

L’os est un matériau qui a été utilisé depuis des milliers d’années et qui est toujours très courant pour les manches de couteaux de poche et se trouve sur beaucoup de différents modèles et de marques.

L’os provient d’animaux qui sont morts naturellement, les animaux ne sont pas abattus dans le but d’être utilisés pour les manches. L’os fonctionne bien pour fabriquer les manches car il est robuste, durable, facile à confectionner, peut être modelé et teint et est vraiment très joli. Ces atouts sont nombreux !

Les animaux d’où l’os provient varient, et vous verrez des particularités comme cerfs, éléphants, girafes et d’autres. Cependant le plus commun et le plus abordable utilisé de nos jours est l’os de vache, de part son abondance.

Evidemment beaucoup de personnes aiment les manches en os à cause de leur aspect traditionnel. De plus, c’est une matière qui peut être teinte pour lui donner des couleurs vives et peut être texturée pour lui donner une meilleure prise en main.

Malheureusement, l’os est assez glissant pour un usage heavy duty et est poreux, ce qui affecte sa stabilité et le rend susceptible à la déformation et le craquage. Température, lumière et humidité peut également impacter ses caractéristiques, ce qui ne conviendra pas à certaines personnes.

Avantages : pas cher, l’utilisation de teintures créée des designs originaux, traditionnel
Inconvénients : poreux, susceptible de se craquer, glissant

Nacre

Trouvé chez les mollusques tels que des huîtres, la nacre est la substance qui peut éventuellement devenir des perles. C’est évidemment une matière très chère mais vraiment stylé et résistant, ce qui est idéal sur les couteaux de collections haut de gamme.

C’est un matériau relativement facile à manipuler et peut être sculpté dans une variété de formes.

Avantages : beauté naturelle
Inconvénients : cher, glissant

 

N’hésitez pas à partager votre propre opinion et expérience de ce couteau dans la section commentaires ci dessous.

Mais également, si cet article vous a plu, veuillez le PARTAGER sur Twitter, Facebook, Google+ ou autres à l’aide des boutons ci-dessous! Cela ne prend que 2 sec et permet au site de continuer à grandir! MERCI!