Qu’il soit désigné comme couteau Rambo, couteau Bowie Rambo ou couteau survie Rambo, tout le monde sait de quoi vous parlez.

En 1968, David Morrell commença à écrire « First Blood » et publia le livre en 1972. En 1980, Carolco Pictures sortît le populaire film du même nom avec comme acteur Sylverster Stallone pour jouer le rôle du personnage principal John Rambo. Le scénario a été écrit par Stallone. Bien que le personnage de Rambo dans le livre ne possède pas de couteau et meurt à la fin, Stallone s’illustra avec un emblématique imposant couteau de survie, qui est presque devenu aussi populaire que John Rambo dans la série des quatre opus.
couteau-rambo-film

« First Blood » a été suivi par trois suites, « Rambo: First Blood Part II » en 1985 (scénario écrit par Stallone), « Rambo III » en 1988 (écrit Stallone) et « Rambo » en 2008 (écrit et réalisé par Stallone). Chacun des films met en scène John Rambo, le guerrier héroïque, et son gros couteau conçu sur mesure pour chaque film. Le couteau Rambo créa une révolution dans le monde des enthousiastes de couteaux et les collectionneurs.
Ces couteaux Rambo sont presque à l’état de culte grâce au succès des films et à la façon dont ils sont illustrés.

Le couteau Rambo est basé sur le design des couteaux des pilotes d’avion de la Seconde Guerre Mondiale. L’idée était que si l’avion venait à s’écraser, l’aviateur puisse avoir un petit kit de survie logé dans le manche incluant du fil de pêche, des épingles, des bandages, des allumettes et un scalpel. D’ailleurs John Rambo utilise dans le premier film le fil de pêche pour suturer une blessure à son bras. Ce couteau américain est beaucoup plus grand que celui des aviateurs mais garde ce même état d’esprit de survie permettant ainsi une utilisation comme couteau de chasse ou comme couteau bushcraft pour situations de survie dans la jungle.

Explorons un peu plus en profondeur chacun des couteaux disponibles produits et mis en vente par Master Cutlery.

 

Rambo I de First Blood Part I

Couteau Rambo I

Couteau Rambo I

Le légendaire fabricant de couteaux Jimmy Lile fût celui qui créa le design pour le premier film montrant au public quel genre de couteau se devait d’avoir le personnage. Lile voulait qu’il contienne tout ce qu’une personne pourrait avoir besoin pour survivre dans la nature, il a donc conçu un réel couteau pour survivre. La lame est suffisamment tranchante pour couper proprement une feuille de papier donc il a bien sûr aucun soucis pour s’occuper de tout ce que Rambo lui met sous la dent. Que ce soit pour couper un arbre ou pour ôter la vie de ses ennemis.

Le couteau de Rambo I mesure 35 cm avec une lame de 22cm et une épaisseur de 6 mm et est constitué d’acier stainless 420 J2 avec une scie sur la partie dorsale de la lame. Les couteaux du premier film sont confectionnés en construction push tang (la lame et le manche sont fixés l’un à l’autre) et un manche hollow, creux en aluminium qui contient un kit de survie d’urgence et un compas incorporé au pommeau. La garde en acier inox inclus un tournevis Philips d’un côté et un plat de l’autre. Chaque couteau est livré dans un étui en cuir comme vu dans le film et d’un certificat d’authenticité prouvant qu’il s’agit bien de l’original produit par Master Cutlery.

 

Rambo II de First Blood Part II

Couteau Rambo II

Couteau Rambo II

Le couteau du deuxième film a des attributs très similaires et presque identiques à celui du premier opus, la principale différence est que la longueur de la lame et du manche sont plus grandes.
En effet il mesure 39 cm avec une lame de 24 cm en acier inoxydable 420 J2 également.

 

Rambo III de First Blood Part III

Couteau Rambo III

Couteau Rambo III

Pour Rambo III, le concept de matériel de survie a été abandonné en faveur d’un couteau Bowie beaucoup plus gros. Bien que le coté couteau utilitaire multifonction du premier design ait été perdu, le nouveau modèle dessiné par Gil Hidden a gagné en look dévastateur par son style et grandeur. C’est de loin le couteau le plus long et lourd de la série.

En effet il mesure 45 cm avec une lame customisée de 33 cm en acier stainless dessiné par Gil Hibben. Le manche est constitué en bois laminé avec une garde et un pommeau en inox.

 

Rambo IV de Part IV

Couteau Rambo IV

Couteau Rambo IV

Le couteau du 4ème film ne rentre pas dans la catégorie des couteaux de survie classiques et si vous recherchez un couteau d’un point de vue survie, alors celui employé dans le quatrième film ne vous conviendra sûrement pas, choisissez plutôt le couteau Bear Grylls ou le légendaire couteau Ka-bar USMC. La raison est que la prise en main et la construction, très imposante et lourde pour une utilisation dans la jungle, en font plus un couteau de collection qu’utilitaire.
Ce modèle correspond plus à une mini machette avec un aspect beaucoup plus brut comparé aux autres couteaux finement travaillés des autres films.
Cela dit ce long couteau de 45 cm de long est très efficace et ce design est justifié par l’histoire du film où l’on voit John forgé lui même en une nuit son outil dans la jungle, ayant été démuni de son arme lors d’un combat et ne pouvant évidemment pas survivre sans un compagnon sur lequel il peut compter.
Dans la réalité, Gil Hibben créa cette machette avec une lame de 12″ de long et 1/4 d’épaisseur en acier carbone 1060 et dont le manche est entouré de paracorde puisque c’est un full tang.

 

Conclusion

Depuis le lancement du premier film Rambo dans les années 1980, les demandes de couteaux Rambo certifiés originaux ont été en forte croissance.
La réplique original fût à l’origine produite par United sous le nom UC-RB1. Cependant après que UC est perdu la licence, c’est Master Cutlery qui le produit de nos jours.
Ils peuvent certes être utilisés en extérieur mais ne pourront pas être comparés à un couteau militaire ou tactique de qualité, n’étant pas de confection en soie intégrale full tang, ils casseront plus facilement sous de fortes pressions. N’hésitez pas à consulter notre guide de couteau survie pour comparer plusieurs modèles.
Ces couteaux sont principalement destiné aux collectionneurs de part leurs designs et le côté culte des films.