Choisir le meilleur couteau de survie

 

Un couteau de survie représente sans aucun doute l’outil indispensable à tout aventurier! En effet, dans des conditions de survie, de randonnées ou de camping, ce n’est pas d’une équipe de télé comme Bear Grylls dont vous avez besoin, mais bien évidemment de cet outil qui deviendra rapidement le compagnon idéal … et oui, quand même plus utile que le chapeau de Crocodile Dundee, n’est-ce-pas ?!

Après avoir été impressionné par des techniques de survie dans un épisode de Man vs Wild ou après vous êtes imaginé dans LOST sur une île déserte, vous vous êtes à présent décidé et vous devez sûrement vous demandez, à juste titre, quel serait le meilleur couteau de survie à acheter?

Et bien je suis comme vous, lorsque j’effectue un achat, j’ai besoin de savoir que le produit va correspondre à mes besoins et mes attentes et que je vais en retirer un très bon rapport qualité prix.

Ce site a été mis en place dans le but de vous guider dans votre achat en comparant et en vous fournissant des conseils pour bien choisir votre outil.

 

Acheter un bon couteau survie

Le tableau de comparaison suivant va vous permettre de repérer rapidement les couteaux de survie qui correspondent à vos attentes selon plusieurs critères, telle que la taille, le poids, le type d’acier ou encore le prix.

Nous en avons sélectionné 10 parmi les meilleurs

image
modèle
prix
acier
taille totale
taille lame
poids
Couteau de survie ESEE-6ESEE-6 noir

Plus de détails ici
149,97€Carbone 1095 - 57 Rc30 cm17 cm340 g
Couteau de survie Gerber Bear GryllsGerber Bear Grylls Ultimate

Plus de détails ici
51,90€Carbone Stainless (High)25 cm12 cm317 g
Couteau de survie Kabar BKKabar BK2 Companion

Plus de détails ici
118,70€Carbone 1095 Cro-Van27 cm14 cm453 g
Couteau de survie Buck 119 SpecialBuck 119 Special

Plus de détails ici
69,49€Stainless 420HC25 cm15 cm213 g
Couteau de survie Cold Steel SRKCold Steel SRK

Plus de détails ici
117,00€Stainless Aus 8A Japonais27 cm15 cm232 g
Couteau de survie Fallkniven A1Fallkniven A1

Plus de détails ici
295,00€Stainless laminé VG1028 cm16 cm340 g
Couteau de survie Gerber LMF II InfantryGerber LMF II Infantry

Plus de détails ici
101,99€Stainless 420HC27 cm12 cm331 g
Couteau de survie Kabar USMC FighterKabar USMC Fighter

Plus de détails ici
74,99€Carbone 1095 Cro-Van30 cm18 cm317 g
Couteau de survie Buck 65 Hood PunkBuck Hood Punk

Plus de détails ici
136,04€Carbone 516028 cm14 cm210 g
Couteau de survie Mora Companion MGMora Companion MG

Plus de détails ici
14,00€Carbone UHB-20C22 cm10 cm077 g

Vous voulez voir plus de choix? Cliquez ici pour consulter notre comparatif complet de nombreux couteaux de survie.

En effet ce tableau permet d’avoir un bref aperçu de la large gamme de couteaux survie que vous pouvez acquérir. Notre guide complet regroupe une quarantaine de produits de nombreuses marques différentes afin de vous proposer les meilleurs outils de chaque marque.

 

Qu’est ce qu’un couteau de survie ?

Couteau Gerber LMF II Infantry après utilisation avec son étui

Le couteau Gerber LMF II est une référence de polyvalence

Un couteau de survie, comme son nom l’indique, est l’outil essentiel permettant de survivre en toutes situations. Effectivement la réalité étant bien loin des films d’action, si vous voulez vous garantir votre « Happy end », un excellent couteau militaire est sans aucun doute un des ingrédients indispensables.

Cependant pas besoin d’être dans des conditions extrêmes pour avoir besoin d’un tel matériel de survie. Autant en ville, votre Smartphone est votre meilleur ami, autant en pleine nature, il est intéressant de toujours avoir sur soi un outil qui permet de couper votre nourriture, d’écarter les branchages de votre chemin, de trancher des cordages, de creuser, de nettoyer l’emplacement de votre bivouac, de faire du feu ou encore de vous défendre contre d’éventuels animaux.

 

Différents types de couteaux de survie

Selon le type de personnes et d’utilisation, il existe plusieurs types que l’on pourrait classer en deux catégories : le couteau de chasse (ou le poignard) et la pince multifonction ou le couteau multifonction.

Un couteau de chasse va se caractériser par son côté simple et robuste. Il va permettre d’effectuer des tâches demandant de la force telles que trancher du bois ou encore dépecer un animal.

La pince multifonction Leatherman Wave possède environ 17 outils

Leatherman Wave

Un outil multifonction pourrait se décliner de deux manières : le couteau multifonction (ou couteau suisse) et la pince multifonction. Les deux sont très similaires sauf que l’un va troquer la lame pour la pince. Leurs utilisations sont plus accès sur la multiplicité des tâches comme couper des aliments, utiliser un tournevis, scier des branchages ou encore bloquer des objets à l’aide de la pince.

Notre choix se porterait vers un équipement qui permettrait d’avoir une certaine finesse dans l’exécution des taches mais également suffisamment robuste pour absorber les chocs. Dans l’idéal, il est conseillé de posséder ces deux types d’équipement de survie qui permettent des utilisations complémentaires.

 

Comment choisir son couteau de survie?

Le choix d’un couteau de survie, d’un couteau de chasse ou d’un poignard de survie (suivant le vocabulaire que vous employez) est très personnel et varie grandement d’un utilisateur à un autre en fonction de ses goûts, de ses besoins, de son utilisation, de ses attentes en terme de qualité ou encore de son budget. Par conséquent il est difficile d’arriver à déterminer quel est le meilleur couteau de survie pour vous, probablement parce qu’il n’y en pas, chaque personne vous donnera son préféré pour telles ou telles raisons mais ce choix ne conviendra pas toujours à vos propres attentes.
Je vous invite, sans plus attendre, à consulter le
comparatif complet de couteau survie pour avoir des informations de prix, de taille, de poids, etc.

Chaque couteau survie a sa propre personnalité, son propre style et sa propre utilisation, il sera donc intéressant de déterminer comment vous allez l’utiliser et pour quels besoins.

Cependant, de manière générale, il existe plusieurs critères à prendre en compte pour le choix d’un bon couteau. Je n’aborderai pas ici les pinces multifonctions ou couteaux multifonctions, pour en savoir plus à ce niveau là, je vous invite à consulter le comparatif complet de pince multifonction et couteau multifonction.


Couteau à lame fixe et couteau pliant

Fallkniven A1, un couteau de survie à lame fixe

Couteau Fallkniven A1 à lame fixe full tang

Le couteau pliant Cold Steel Recon 1

Le couteau pliant de Cold Steel

Les couteaux peuvent également être déclinés en tant que couteau de survie à lame fixe et couteau pliant.

-Lame fixe : en général, un couteau de chasse possède une lame fixe, ce qui donne à l’outil un excellent confort de prise en main et une facilité d’utilisation. Par conséquent, il est très robuste et très bien adapté pour des activités telles que couper du bois, constituer un campement ou encore utiliser comme un marteau. Utilisé comme poignard de chasse, un couteau Buck Hood Punk ou un couteau Cold Steel Pendleton Hunter sera très pratique pour confectionner des lances ou encore achever des animaux fraîchement chassés.

-Lame pliante : les lames pliantes sont évidemment beaucoup plus pratiques puisqu’elles facilitent le transport pour l’utilisateur puisqu’il va pouvoir facilement le loger dans sa poche ou dans sa veste sans la nécessité d’avoir un étui. Le manche et la lame sont deux entités séparées jointes par une articulation. Les probabilités de cassure sont beaucoup plus importantes que les lames fixes et ce type de matériel de survie présente souvent une lame plus courte et moins épaisse, ce qui réduit souvent leur durée de vie face à certaines conditions. Cependant contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, grâce à plusieurs dispositifs d’ouverture, ces couteaux pliants ne souffrent pas d’une difficulté d’ouverture puisqu’ils sont généralement adaptés à des ouvertures et fermetures rapides à une main à l’aide du pouce, appelé couteau liner lock.

Les couteaux de survie à lame fixe ont la capacité d’être beaucoup plus robustes pour la simple et bonne raison qu’ils ne nécessitent pas de mécanisme de fermeture

Notre Conseil: Nous vous conseillons de choisir une lame fixe pour une utilisation optimale dans des conditions qui demandent de la résistance. Un couteau pliant peut être un bon compromis pour une utilisation plus occasionnelle et moins intense ou comme couteau de rechange

 

Full tang et tang partiel

 

Certains couteaux de survie vont être plus résistants que d’autres notamment de part leurs fabrications.

Illustration afin de comprendre la particularité d'un Couteau de survie Full tang

Illustration d’un couteau Full tang

 

-Full tang signifie simplement que le couteau possède une solide pièce d’acier qui forme un seul bloc avec la lame et qui va remplir entièrement la surface du manche, appelée soie de type intégrale. Le manche est fixé soit par vis ou rivets, soit par moulage par injection (matériau injecté).

-Tang partiel, à l’inverse, la soie de la lame ne va pas remplir entièrement la partie du manche. Elle peut remplir une partie seulement comme à moitié, une partie fine au milieu du manche ou encore ne pas la remplir du tout, comme les couteaux pliants. Certains soi-disant couteaux rambo possèdent même un compartiment dans la poignée permettant de stocker du petit matériel, ce qui affecte grandement la robustesse puisque la lame est fixée uniquement à la partie haute du manche, ce qui représente le point le plus sensible.

Notre Conseil: chaque matériel de survie à sa place dans l’industrie mais lorsque vous devez choisir un outil sur lequel vous devez compter à 100%, privilégiez un Full-tang qui va permettre d’apporter le maximum de résistance face au choc. Les tangs partiels sont plus faibles et peuvent éventuellement casser sous une pression intense. Evidemment il y a toujours des exceptions comme le couteau Gerber LMF 2 Infantry, qui est un excellent choix que nous recommandons et qui a spécialement été adapté pour couper des câbles électriques sans risquer l’électrocution.


Type d’acier utilisé

 

Lame forgée d'un couteau de survie

Lame forgée par un forgeron

Il existe généralement deux types d’acier utilisé par les fabricants: l’acier inoxydable (ou l’acier stainless) et l’acier carbone. Lequel est le meilleur est un grand débat et il me paraît difficile de vous conseiller dans votre choix, cependant je vais vous donner les principales différences.

Le nom d’acier inoxydable est souvent utilisé. Il peut induire en erreur car il ne s’agit pas d’acier qui ne peut pas rouiller mais plutôt d’acier qui rouille beaucoup moins facilement.

L’acier carbone quant à lui est réputé pour avoir une durée de lame plus longue et une facilité d’aiguisage. Il rouille par contre plus facilement que le stainless.

 

La forme de la lame

Encore une fois un sujet qui fait débat sur quelle est la meilleure: lame à tranchant droit ou à tranchant denté? Une lame clip point ou une lame drop point ?

Chacune des formes de lame à ses avantages donc tout dépend des préférences et de l’utilisation.

Une lame droite bien affutée pourra trancher comme dans du beurre et sera plus facile à aiguiser alors qu’une lame à dents nécessitera un affuteur particulier. La lame droite pourra être recommandée pour trancher du bois mais restera moins longtemps coupante. La lame crantée permettra, quant à elle, de scier du bois ou de couper des cordes plus facilement grâce à sa partie à dents et conservera alors le tranchant de sa lame droite.

De plus, ils existent plusieurs types de tranchants de lames qui peuvent être adaptées à différents cas et qui vont répondre aux goûts des utilisateurs.

Ces lames vont être classées par type de tranchant ou alors par type de pointe.

Différents types de lames de couteau de survie

1-Une lame plate permettant de couper ou planter, il s’agit du type de lame le plus souvent utilisé par les fabricants

2-une lame trailing-point, permettant de découper en tranches, des aliments par exemple.

3-une lame clip-point avec un tranchant également sur la partie haute. Le couteau Bowie (ou le couteau Rambo) en est une bonne illustration.

4-une lame drop-point

5-une lame spear-point, similaire à la précédente mais qui utilise également la partie haute

6-une lame needle-point qui, comme sont nom l’indique, est très pointu telle une aiguille avec un tranchant des deux côtés.

7-une lame spay-point, similaire à la lame plate mais qui offre un confort de type machette.

8-lame angulaire, similaire à la précédente mais se différencie par la forme du bout de la lame qui offre trois espaces de tranchant.

9-une lame pied de mouton, rappelant également la machette avec un tranchant plat.

10-une lame Wharncliffe, une variation de la précédente.

11 et 12-un ulu, un couteau inuit.

Notre Conseil: si vous êtes amenés à utiliser des cordages, la lame à dents peut être avantageuse mais de manière générale d’après ce que j’ai vu et lu, la plupart des survivalistes semblent privilégier les lames droites. L’aiguisage est très important pour votre poignard et doit être pris en compte. Nous vous conseillons les lames à bouts pointus pour la simple et bonne raison qu’il vous sera plus facile de planter, notamment si vous l’attachez au bout d’un bâton pour pêcher par exemple. Cependant le choix d’une lame clip point plutôt une lame trailing point reste à l’appréciation de chaque utilisateur.

 

La longueur totale, taille et épaisseur de la lame

 

Couteau Ka-bar 1217 USMC Fighter

Couteau Ka-bar Fighter utilisé durant la 2nd guerre mondiale.

La taille de votre couteau commando est une considération importante et assez personnelle. Un couteau plus petit sera plus facile à transporter mais sera moins versatile pour des tâches de tranchages de bois alors qu’une lame plus grande excellera dans ce domaine.

Une lame longue peut même parfois remplacer une hache mais sera évidemment relativement lourde et encombrante.

Une taille pour un bon couteau de chasse est généralement comprise entre 15 et 30 cm (6 et 12 pouces) avec une lame entre 7 et 15 cm (3 et 6 pouces). Au delà vous ressemblerez de plus en plus à John Rambo.

Couteau ESEE-6 planté dans un arbre lors de bâtonnage

Le couteau ESEE-6 lors de bâtonnage

L’épaisseur de la lame peut parfois avoir un impact important lors de votre utilisation mais n’est pas forcément facile à déceler si vous n’êtes pas un expert.

En effet une lame épaisse est souvent à privilégier car elle apportera une robustesse indéniable et résistera plus facilement aux situations extrêmes.

 

Le manche et son confort

Le manche d’un couteau tactique n’a pas besoin de passer un test de beauté mais il doit simplement remplir sa fonction première, à savoir être confortable. Un bon manche doit permettre une excellente accroche, être d’une taille confortable et façonné de manière à offrir la meilleure prise en main.

Il existe une multitude de matériaux utilisés pour le manche de votre matériel comme le bois, divers plastiques et des matériaux composites (micarta, fibre de verre, fibre de carbone, fibres d’aramide ou Kevlar, …).

Une autre chose à prendre en compte est le pommeau, à savoir l’extrémité du manche. En effet certains couteaux à soie de type intégrale proposent un pommeau très puissant et d’une surface suffisamment important pour permettre de casser du verre ou d’être utilisé comme marteau, comme l’illustre le fameux couteau Ka-bar BK2 Companion.

Enfin un trou pour lanières est parfois présent sur certain modèle, ce qui permet d’y attacher de la paracorde (corde de parachute ou corde d’alpinisme ultra résistante) et de vous éviter de faire tomber votre couteau militaire. Lorsqu’il y a plusieurs trous, en général trois, cela permet d’attacher facilement votre poignard à un bâton afin de créer une lance, façon baïonnette.

Notre Conseil: les manches à éviter sont ceux qui permettent de stocker des objets ou encore ceux avec une boussole au bout car d’une, ils ne sont pas full-tang comme expliqué plus haut et de deux, si vous perdez votre équipement de survie, vous perdrez ce que vous avec stockez … et la boussole, ai-je vraiment besoin de détailler pourquoi il vaut mieux éviter une boussole à 0,50 centimes pouvant casser facilement et vous blesser? Tout à fait inacceptable dans une situation de survie.
Privilégiez également les couteaux à pommeau résistant et éventuellement les manches à trous pour lanières permettant d’y accrocher votre bracelet de survie.

 

L’etui et ses fonctionnalités

Etui du couteau Gerber LMF II Infantry très pratique

Excellent étui du couteau Gerber LMF II Infantry.

Les étuis des couteaux de survie de qualité sont comme des ceintures outils. Ils peuvent contenir le couteau ainsi que du matériel de survie tels qu’un affuteur et un flint (ou allume-feu) pour faire du feu. Un étui de couteau pour survivre contient souvent ce genre d’outils qui sont, croyez moi, très utiles puisque l’affuteur va permettre de toujours avoir une lame tranchante alors que le flint va vous apporter du feu facilement. Gerber propose notamment ces produits avec le couteau Bear Grylls.
La facilité d’attaches est aussi un point important à considérer pour porter votre meilleur ami de survie en ceinture ou l’accrocher à votre sac.

Notre Conseil: les meilleurs étuis sont ceux qui contiennent l’affuteur (éventuellement le flint) et comprennent une attache pour ceinture et une lanière pour le fixer le long de votre jambe ou le transporter autrement.

 

Comment utiliser un couteau de survie ?

Couteau Cold Steel SRK après utilisation sur son étui

Le couteau Cold Steel SRK Survival and Rescue Knife

Les couteaux de survie sont souvent considérés comme des équipements indispensables. Leurs aspects versatiles, entre l’outil et l’arme, en font des objets essentiels pour des randonnées en forêt. Un couteau militaire de qualité, en main ou simplement accroché à sa ceinture, permet d’avoir un élan de confiance pour faire face aux situations les plus extrêmes.

Bien que ces couteaux soient souvent utilisés comme couteau de chasse ou comme lance, il existe également un large panel d’autres utilisations possibles :

-Outil pour creuser : si il est de qualité, il peut très bien servir comme pelle pour effectuer différentes tâches telles que déterrer des vers de terre pour pêcher, creuser une plate-forme pour faire du feu, enterrer des déchets alimentaires, confectionner des signaux de détresse sur un sol enneigé ou encore être utilisé comme couteau à champignon.

-Arme : dans une situation qui requière que vous vous procuriez votre propre nourriture, utilisé comme couteau de chasse, il devient une arme très utile pour chasser du petit gibier ou même pêcher en l’accrochant à un bout de bois pour constituer une lance. Avec un peu d’ingéniosité, il peut devenir l’arme ultime du kit de survie.

-Premier secours : bien qu’une personne non expérimentée peut faire plus de dommages que de bien, en cas d’urgence médicale, il peut s’avérer un outil de premier secours très versatile.

-Marteau: l’extrémité du manche, ou le pommeau, est idéal pour marteler lors de la construction d’un abri ou pour planter sa tente.

-Ajuster son équipement: lors de séjours prolongés en forêt, il est très possible que vos vêtements et votre équipement nécessitent des petites modifications, que ce soit pour votre confort ou votre sécurité.

-Pieu: en l’absence de matériel adapté, il peut être planté au sol et servir de fixation afin de stabiliser un campement d’urgence ou un sac de provision accroché à un arbre hors de portée d’animaux dangereux.

-Fabrication d’outils : certains pourraient penser qu’un couteau est simplement un outil en lui-même mais son gros avantage est qu’il permet également de confectionner d’autres outils qui pourront être plus adaptés dans certains cas. Que ce soit pour tailler un bout de bois ou pour réaliser un feu par friction si vous n’avez pas l’équipement adéquat.

-Faire du feu: puisqu’on parle de faire du feu, votre couteau vous permet de récupérer des copeaux de bois ou de racler un morceau de bois avec la lame créant ainsi de l’amadou, ce qui s’avère précieux lors de la réalisation de son nid douillet et démarrer un feu sous n’importe quelles conditions. La lame peut aussi être utilisée comme moyen de friction avec un allume feu ou firesteel.

-Construire un abri: un couteau bushcraft est très pratique pour récolter des grosses branches si vous devez bâtir un abri. Il peut aussi servir lors du nouage de ses branchages.

De faire ses propres outils à déplacer des bûches afin d’attiser les flammes d’un feu de camp, un couteau survie n’est clairement pas uniquement qu’une lance pour chasser ou pêcher. En faire un matériel de survie permanent pour aller en forêt permet de partir préparé et serein.

A Votre tour!

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les critères à retenir pour votre choix, vous pouvez venir consultez notre guide comparatif de couteaux à lames fixes, vous permettant de comparer ces différents critères et effectuer votre achat.

Vous pouvez vous rendre directement chez notre boutique partenaire pour connaitre les détails de tous les produits présentés plus hauts, ainsi que les meilleurs prix, photos et avis d’autres utilisateurs.

Evidemment, il est difficile de retenir le meilleur couteau de survie puisque chaque personne aura une opinion différent et heureusement d’ailleurs !

En parcourant le site vous serez à même de faire un choix plus éclairé et, je l’espère, qui correspondra le mieux à vos attentes.